Question sur les travaux et désordres au Musée du Louvre

Le Musée du Louvre est un véritable fleuron du service public. Il participe au rayonnement de la France et vise à offrir au plus grand nombre un accès aisé à certaines des œuvres les plus importantes de notre patrimoine. Recevant chaque année près de 7,5 millions de spectateurs, environ 20 000 par jour, tout dysfonctionnement qu’il pourrait connaître pénalise lourdement les usagers. Les travaux de cet été y ont, semble-t-il, semé une certaine désorganisation, comme le relève par exemple le site La Tribune de l’Art. Ci-dessous, j’interpelle le ministre de la culture sur ce sujet.

Monsieur le député Bastien Lachaud souhaite interroger le ministre de la culture sur la situation du Musée du Louvre consécutive aux travaux menés durant l’été.

En effet, de nombreux témoignages indiquent que le déplacement de la Joconde en raison de travaux a occasionné une très importante désorganisation.

De nombreux visiteurs se sont vu empêcher d’entrer en raison des files d’attente colossales devant l’œuvre de Léonard de Vinci.

Le musée a pris la décision de restreindre également son accès aux visiteurs munis d’un billet réservé.

Dernièrement, la direction de l’établissement a fait paraître un plan d’ouverture des salles laissant paraître que de nombreuses salles demeureront fermées au public près de la moitié de la semaine. On constate en particulier que l’exposition de la peinture française « classique » sera particulièrement pénalisée par ces choix.

Ces désordres sont extrêmement fâcheux et semblent indiquer une organisation défaillante ou peu cohérente. Le choix de déplacer la Joconde, par exemple, est intervenu après qu’on a longtemps affirmé que l’œuvre était trop fragile pour être déplacée. En tout état de cause, ils privent de très nombreuses personnes d’un accès aisé à la plus prestigieuse et riche collection publique de notre pays.

Le choix de restreindre l’accès aux visiteurs munis d’un billet réservé constitue également un problème dans la mesure où il implique un surcoût à l’achat. En outre, il semble que les visiteurs bénéficiant de la gratuité d’accès au musée aient également pâti des choix de la direction durant ces derniers mois.

Le Musée du Louvre est un établissement culturel sans pareil qui contribue d’une façon particulière au rayonnement de la France. Sa gestion est naturellement une affaire d’État.

C’est pourquoi monsieur le député souhaite apprendre de monsieur le ministre quels ont été précisément les effets, concernant la fréquentation et la satisfaction du public, des travaux et de la réorganisation mis en œuvre durant l’été ; si des dysfonctionnements ont été identifiés, et le cas échéant quelles mesures ont été prises pour y remédier voire les sanctionner.