Guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

Le 26 novembre 2019, Bastien Lachaud a demandé à monsieur Le Maire ce qu’il compte faire face à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. En effet, cette guerre peut avoir un impact important sur l’économie française, il convient donc de la préparer en prenant les bonnes mesures afin la protéger.

M. Bastien Lachaud appelle l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur les mesures à prendre relatives aux probables conséquences de la taxation par les États-Unis des produits en provenance de la Chine sur l’économie de l’Union européenne, et notamment l’économie française. En effet, les décisions récentes de M. Donald Trump de taxer les produits en provenance de Chine ne seront pas sans conséquence sur l’économie mondiale. En août 2019, il a décidé de relever encore de 5 % les droits de douane sur 550 milliards de dollars de produits importés de Chine, en réaction aux mesures de rétorsion contre l’augmentation des droits de douane déjà annoncés, qui toucheront au 1er septembre puis au 15 décembre 2019, environ 300 milliards de dollars de produits chinois qui n’étaient pas taxés jusqu’alors. Les droits de douane s’élèveraient alors à 30 % sur un montant de 250 milliards de dollars de produits provenant de Chine. Même si l’application de ces différentes mesures reste progressive, il n’est pas moins vrai qu’une augmentation subite des droits de douane a une conséquence sur les volumes de marchandises échangées. L’augmentation des droits de douane a pour but d’avoir un effet dissuasif sur le prix des marchandises, et de rendre plus difficile la vente des produits davantage taxés en augmentant le prix de vente, du coût de la taxe d’importation. À un certain point de taxation, qui pourrait arriver si l’escalade entre les États-Unis et la Chine ne poursuivait, les produits ne pourraient plus du tout rentrer sur le territoire, parce que leur désavantage concurrentiel du fait de cette taxation les rendrait quasiment invendables. Au vu des volumes concernés par cette guerre commerciale, on peut légitimement s’interroger sur ce que vont devenir ces produits chinois, invendus aux États-Unis du fait de l’augmentation des taxes douanières. Par exemple, ces invendus aux États-Unis pourraient se traduire par une arrivée plus grande sur les marchés européens, et notamment français, de ces produits, à un prix moindre, car ils seraient disponibles en quantité plus grandes et plus difficiles à vendre. Aussi, il souhaite savoir quelles mesures il compte prendre pour appréhender ce phénomène, s’il a été constaté une augmentation des importations en provenance de Chine attribuable à la guerre commerciale avec les États-Unis, et, en conséquence, ce qu’il compte faire pour protéger l’économie française de cette possible arrivée massive de marchandises à prix bradés.