Les masques doivent être gratuits et obligatoires

Le 29 avril 2020, Bastien Lachaud a interrogé le ministre de la Santé sur la gratuité des masques de protection individuelle.

En effet, de la même manière que pour l’école publique, le caractère obligatoire doit nécessairement s’accompagner de la gratuité. Sans quoi les plus pauvres ne pourront pas y accéder. Avec la rareté, va venir l’inflation des prix. Pour les masques, cela veut dire que les personnes les plus vulnérables seront aussi les moins bien protégées. Sans gratuité, l’épidémie continuera à se répandre, faisant risquer à tous un reconfinement.
Plutôt que de répondre par une politique publique, le ministre se débarrasse du problème sur la responsabilité individuelle des gestes barrières. Il est réduit à invectiver et à discréditer la question pour éviter d’avoir à y répondre. Il est dans la continuité du « les masques ne servent à rien » , et refuse de planifier la production et la distribution.

 

Lire le texte intégral de la question :

Le déconfinement le 11 mai se fera dans des conditions particulièrement hasardeuses. Pour limiter les contagions, le port du masque doit être généralisé, et obligatoire dans les lieux publics. Mais alors, s’ils sont obligatoires, comme l’Ecole, ils doivent être gratuits et disponibles pour tous. Et c’est à l’État de le garantir. Personne ne doit être empêché de se protéger, de protéger les siens et de protéger les autres de la contagion pour des raisons d’argent. Vous devez décréter la gratuité des masques et organiser leur distribution.

Mais vous vous refusez à le faire. Pourquoi ?

Parce qu’ Emmanuel Macron vous a imposé une date de déconfinement arbitraire. Et que vous courrez derrière.

Parce que vous ne réquisitionnez pas les filières textiles. Que vous êtes incapables de planifier la production.

Parce que les chaines d’approvisionnement et de distribution ne sont pas déterminées. Chaque ville pourra ou non fournir des masques à ses habitants. Inégalité terrible !

Parce que vous refusez  de contrôler les prix « pour ne pas freiner l’innovation ». Hier dans une pharmacie j’ai trouvé un masque en tissu à 13€. Belle innovation !

Le Premier ministre a annoncé que les masques seraient obligatoires dans certains cas. Mais sans garantir leur distribution.

Les 5 millions de masques lavables à destination des plus démunis seront insuffisants, quand on compte plus de 9 millions de pauvres en France.

Vous créez donc une discrimination des plus vulnérables !

Si le prix du masque empêche des personnes de s’en procurer, elles seront infectées. Les plus touchés seront les plus pauvres, et les plus vulnérables aux formes graves de la maladie.

Ceux qui vivent dans des logements plus petits, plus peuplés, insalubres. Qui vivent dans des déserts médicaux, à la campagne ou à la ville. On peut voir les ravages que fait l’épidémie en Seine-Saint-Denis pour s’en convaincre.

L’épidémie continuera à se répandre. Le déconfinement sera un échec, et nous devrons peut-être reconfiner, comme l’Allemagne s’apprête à le faire.

Monsieur le ministre, ne permettez pas que l’épidémie reparte. Donnez à toutes et à tous des moyens de se protéger contre la contamination. Décrétez la gratuité des masques pour l’ensemble de la population. Organisez leur distribution.