Le projet immobilier à 1 milliard d’euros de la DGSE

Bastien Lachaud a interrogé la Ministre des armées sur l’opération immobilière de la DGSE à 1 milliard d’euros, lors de son audition au début de l’examen du budget de la Défense, sans obtenir de réponse satisfaisante.

Question écrite au gouvernement, posée le 10/11/20 :

M. Bastien Lachaud interroge Mme la ministre des armées sur les projets immobiliers de la DGSE. En effet, le projet de loi de finances initiale pour l’année 2021 prévoit pour l’action 03 « Recherche et exploitation du renseignement intéressant la sécurité de la France » du programme 144 « Environnement et prospective de la politique de défens », une hausse des autorisations d’engagement de 289,74%, soit plus d’un milliard cent cinquante millions d’euros ! Cette augmentation colossale s’explique essentiellement par la mise en œuvre d’un important projet immobilier. Ainsi le document budgétaire de la mission défense annexé au projet de loi de finances précise « L’exercice 2021 voit également se poursuivre l’exécution de la stratégie immobilière du service, avec notamment la notification du marché principal d’un projet immobilier structurant sur un site parisien, ainsi que la poursuite du programme de rénovation des bâtiments existants sur l’ensemble des emprises du Service et des postes à l’étranger.« 
Quoique tout ce qui touche au renseignement doive légitimement bénéficier d’une discrétion particulière et parfois même du secret, le laconisme de cette explication a de quoi laisser songeur.
Dans le mesure où la Nation s’apprête à consentir une dépense de plus de 1,1 milliard d’euros pour lui et que le projet immobilier en question est de toute évidence si massif et structurant qu’on ne peut sérieusement envisager de le mettre en œuvre sans que quiconque s’en aperçoive, M. Lachaud considère qu’il est indispensable d’apporter aux citoyennes et citoyens une information robuste sur ce projet.
Pour l’heure, le public en est réduit aux conjectures. D’aucuns supposent par exemple que la DGSE pourrait investir le Fort neuf de Vincennes, ce qui interroge notamment sur l’avenir des services qui y sont hébergés actuellement. C’est pourquoi M. Lachaud demande à Mme la ministre des Armées de bien vouloir confirmer ou infirmer ce bruit insistant et plus largement de répondre à la question suivante : quels doivent être la nature, le lieu, le calendrier, le mode de financement, les maîtres d’œuvre et les prestataires principaux de ce projet immobilier ?

Image : Par Ministère des Armées / Vector graphic : Futurhit12 , Domaine public.