Exportation de biens à double usage en Afghanistan

Les biens à double usage, sont des biens qui peuvent avoir un usage aussi bien civil que militaire, par exemple des radars. La France a exporté de tels biens en Afghanistan dans le passé, aussi il est légitime de s’interroger sur le volume et la nature de tels biens, étant donnée la prise de pouvoir des talibans.

Question écrite au gouvernement, posée le 07/09/2021 :

Monsieur le député Bastien Lachaud interroge monsieur le Premier ministre au sujet des exportations de biens à double usage en direction de l’Afghanistan. En effet, le retour au pouvoir des talibans, prévisible de longue date, rend périlleux certains accords qui ont pu exister entre la France et l’Afghanistan. C’est ce dont témoigne par exemple la décision de l’OTAN, prise dès le mois de mai 2021 d’annuler certains contrats en cours.

Concernant la France les exportations d’armements en direction de l’Afghanistan ont été résiduels durant la dernière décennie. En revanche, il n’en va pas forcément de même pour ce qui est des biens à double usage. En 2014 par exemple, Thalès obtenait de devenir prestataire pour l’autorité de l’aviation civile afghane.

A la lumière de cette exemple, Monsieur Lachaud souhaiterait savoir quel est le volume et la nature des biens à double usage qui ont été exportés ces dix dernières années vers l’Afghanistan et quels moyens sont mis en œuvre pour assurer qu’ils ne seront pas détournés par le nouveau régime.

Image par Thanasis Papazacharias de Pixabay