Question écrite sur la politique de rémunération des militaires

Question écrite au gouvernement, posée le 30/03/2020 :

M. Bastien Lachaud appelle l’attention de Mme la ministre des armées sur la nouvelle politique de rémunération des militaires (NPRM). En effet, cette réforme d’ampleur vise à simplifier le système global de rémunération des soldats. Elle est annoncée depuis plusieurs années et presque tout à fait inconnue alors même que l’année 2021 voit débuter sa mise en œuvre.

On sait que primes et indemnités seront classés selon les huit thèmes suivants : la « sujétion et obligations du militaire », « parcours professionnel et exercice de responsabilités », « engagements opérationnels », « activités spécifiques de milieu » (les sous-mariniers, par exemple), « qualifications et compétences », « commandement et performances », « garnison » et « mobilité ».

En revanche, l’architecture financière globale demeure inconnue de la représentation nationale. En effet, lors du débat sur la loi de finances initiale pour l’année 2021, il fut signalé que le premier volet de la NPRM allait entrer en vigueur avec l’instauration d’une indemnité de mobilité géographique des militaires (IMGM) mais le Gouvernement n’a pas pu donner davantage de précisions sur le reste du dispositif et ses implications tant sur le budget des armées que sur le niveau de vie des militaires et de leurs familles. Cette incertitude est pour le moins fâcheuse.

On le comprend aisément mais on peut pour s’en convaincre mieux relire les mots du général Bosser, auditionné par la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale en juin 2019, en tant que chef d’état-major de l’armée de terre. Celui-ci déclarait : « Nous devons éclairer l’avenir en ayant un discours de clarté et utiliser tous les leviers possibles pour fidéliser.

À cet égard, le chantier de la réforme des retraites ou les travaux relatifs à la nouvelle politique de rémunération des militaires (NPRM) représentent des enjeux majeurs pour l’avenir de l’armée de terre. Ils doivent être envisagés de manière globale en respectant notre singularité et en prenant en compte leur impact sur le moral, sur l’attractivité du métier des armes et sur la condition du personnel ».

M. le député ne peut que souscrire à cet avertissement et se trouve très inquiet du flou dans lequel la représentation nationale et les militaires se trouvent placés concernant la NPRM. C’est pourquoi il lui demande de préciser en quoi doit consister précisément la NPRM et donner sa teneur exacte.

Image par kalhh de Pixabay